Présentation

En résumé :

ACCUEIL DE PONEYS, ÂNES ET CHEVAUX ABANDONNÉS, MALTRAITÉS, HANDICAPÉS, DIVAGANTS OU ÂGÉS

L’association SOS Cheval apporte de manière générale, aide, défense et secours à la cause équine.

Sans but lucratif, et gérée uniquement par des bénévoles, l’association ne fait aucun commerce ni élevage de chevaux.

SOS Cheval est née en 1980, sans structure particulière, avec de très faibles moyens financiers et humains, mais avec beaucoup d’ambition et de motivation. A cette époque, personne n’a encore conscience que cette initiative un peu folle et pourtant si sage, serait le début d’une longue et formidable aventure. Mais SOS Cheval compte aujourd’hui plusieurs centaines de chevaux ânes et poneys recueillis, parfois même rescapés, puis replacés.

L’association ne vit que des cotisations et dons qui lui sont faits, et des recettes des manifestations qu’elle organise ou événements auxquels elle participe. Elle ne touche presque aucune subvention publique. Elle ne vend pas les animaux qu’elle replace. Les recettes de SOS Cheval servent à poursuivre l’action de protection des équidés, et à entretenir les animaux recueillis.


Son Historique :

L’association SOS Cheval existe depuis 38 ans. En effet, elle a été fondée en Décembre 1980 (journal officiel n°299 du 24 décembre 1980) par deux amis et amoureux des animaux : le docteur vétérinaire Claude CHAMBERY et Christian HAYS (éleveur de chevaux) dans le Puy-de-Dôme (63).
L’association avait pour objectif d’apporter aide et assistance en proposant un lieu de repos pour les équidés réformés. Elle s’est vite étendue aux sauvetages des cas de maltraitance et d’abandon.

SOS Cheval, c’est maintenant :

  • Une association d’envergure nationale
  • Plus de 400 équidés sauvés depuis sa création
  • Un refuge de plus de 20 hectares situé à Gergovie
  • Plus de 150 plaintes traitées
  • Plus de 150 équidés en familles d’accueil
  • Et plus de 400 adhérents

Ses Missions :

L’association a pour objectifs :

  • d’offrir aux équidés en fin de carrière, une retraite paisible au pré dans les meilleures conditions possibles,
  • de sauver et de prendre soin de ceux qui sont victimes de maltraitance ou d’abandon en procédant parfois à l’enlèvement des animaux, en portant ces affaires devant les tribunaux en collaboration avec les autorités publiques ainsi que d’autres associations et fondations, dont Fondation 30 Millions d’Amis, l’Association Protectrice des Animaux, la fondation BARDOT, le CHEM (Centre d’Hébergement et de protection pour Equidés Maltraités) ainsi que la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations),
  • d’offrir une structure d’accueil pour les équidés trouvés en divagation (qui peuvent causer des accidents routiers ou des dégâts divers) ou abandonnés, en attente d’un appel de leur propriétaire,
  • de placer nos pensionnaires dans des familles d’accueil dignes de confiance,
  • de sensibiliser l’opinion publique sur le sort et la défense des équidés victimes de mauvais traitements.
     

Son fonctionnement :

L’association dispose d’une parcelle de plus de 20 hectares sur le plateau de Gergovie, située en Auvergne, appelé « le Domaine« . Sur cet espace, on accueille les nouveaux venus en attente d’une famille d’accueil, certains animaux âgés ou avec des soucis de santé finiront leurs jours au « Domaine » choyés par nos bénévoles.
Sans but lucratif, gérée uniquement par des bénévoles, SOS CHEVAL ne fait aucun commerce ni élevage de chevaux. Son rôle n’est pas non plus de fournir des montures gratuites, d’autant plus que nos équidés ne sont pas montables et ne constitueront que des animaux de compagnie. Elle cherche des familles d’accueil pour placer nos pensionnaires mais les animaux restent toujours la propriété de l’association, cela nous permet de suivre et s’assurer du bien-être de l’animal, et éviter tout abus.

SOS cheval lance donc un appel à tous les amis des chevaux ou des animaux en général afin qu’ils apportent leur aide pour que l’association poursuive son action : la protection équine.

SOS Cheval