SOS CHEVAL fête ses 40 ans d’existence

À VOS AGENDAS🗓

Afin de célébrer les 40 ans de l’association SOS CHEVAL, nous organisons une manifestation équestre le DIMANCHE 4 OCTOBRE de 10h à 19h au Clos d’Issac 63450 SAINT SATURNIN.
Au programme :
👉Spectacle équestre sur le thème western indien par la troupe « Chevaux de prestige » 🇺🇸
👉Voltige équestre par l’association « Thiers Voltige »
👉Démonstrations de Monte en Amazone par « Les Amazones de France »
👉Démonstrations de pony games
👉Baptêmes poneys par l’association « PaugnA’cheval »
👉Village artisanal avec plus de 40 artisans locaux
👉Village enfant sur le thème western/indien par l’association « Les pionniers’83 »
👉Village associatif
👉Buvette et restauration rapide sur place 🍟🌭
👉Tombola avec de nombreux lots à gagner (baptême en Autogire au dessus des volcans d’Auvergne, nuit en chambre d’hôte, enceinte Bluetooth…) https://www.soscheval.fr/boutique_en_ligne/
Entrée spectacles : 8 € – Gratuit pour les moins de 10 ans
(Entrée 2 € sans spectacles)

Cette manifestation nous permettra de recueillir les fonds nécessaires à la poursuite de nos missions.
Venez Nombreux !
Masque obligatoire.
Plus d’informations au 06.18.06.66.18

Une commune du Val d’Oise nous appelle à l’aide.

La commune de Chaussy, dans le Val d’Oise, nous a demandé de l’aide pour prendre en charge 3 animaux.

En effet, les propriétaires des 2 chevaux et 1 âne rencontraient des problèmes pour s’en occuper convenablement. De plus, ils divaguaient souvent.
La commune avait demandé une cession des animaux et s’en occupait, à leurs frais, depuis 2 ans. Après avoir demandé à plusieurs associations, en vain, une conseillère municipale nous a contacté.
Nous avons donc pris la route ce week end pour embarquer Géronimo, Puce et Rasta dans notre camion et les ramener dans notre refuge Auvergnat. Mission réussie !

Merci beaucoup à cette commune et plus particulièrement à Marion et son mari pour leur accueil et leur combat afin d’assurer ce sauvetage.

Intervention chez un forain à la demande de la DDPP de l’Ain

Courant Juin, nous avons été contactés par la DDPP de l’Ain pour accueillir 4 poneys d’un forain qui détenait un manège à poneys.

Ce dernier avait déjà fait l’objet d’une mise en demeure par la DDPP pour ne pas avoir fait enlever des cadavres d’équidés par l’équarissage. Une plainte récente a permis de ré ouvrir le dossier et de constater que certains équidés étaient maigres, parasités, et n’ayant pas eu les soins nécessaires notamment dentaires.
Ils vivaient la plupart du temps, attachés à une corde dans des terrains squattés. Afin de trouver une issue rapide à ces poneys, une cession à l’amiable a été faite avec le propriétaire ; une mise en demeure viendra par la suite pour les autres poneys restants. 
Il y a une semaine, nous intervenions donc chez lui pour prendre en charge les 4 animaux assistés par 2 enquêtrices de la DDPP. 

De nombreux soins ont déjà été faits : vermifuges, traitement anti poux, alimentation adaptée, dentisterie, ainsi qu’un check up complet effectué par nos vétérinaires :
Gomme n’a plus d’incisives lui permettant d’arracher l’herbe et de se nourrir convenablement. Une alimentation adaptée doit donc lui être apportée. Elle souffre également d’un Cushing et d’un souffle au coeur nécessitant la mise en place d’un traitement.
Bella souffre d’une fracture de la hanche provoquée par un entier qui n’a pas été soignée et qui lui engendre gêne et douleur.
Poly est borgne et pleine d’arthrose.
Délice est probablement atteint d’une pyroplasmose non soignée.

Tous sont parasités, infestés de poux et de tiques. Nous devons faire face à de multiples frais : identification, vermifuges, traitement anti poux, parage, soins osteopathiques, serologies, dentisterie, alimentation adaptée, traitement médical. Pour nous aider, suivez le lien :  CAGNOTTE SOLIDAIRE

Dune intègre notre refuge

Depuis quelques mois, une dame nous appelle à l’aide pour récupérer sa jument, Dune. Suite à des problèmes personnels, elle ne pouvait plus assumer les frais de la pension de la jument.

Notre refuge plein, nous ne pouvions malheureusement pas la prendre en charge.
Mais la situation financière de la dame se dégradant et profitant de quelques adoptions, nous avons accepté de l’accueillir en urgence.

Mi-mai, notre équipe est allé la chercher. Arrivée au refuge, elle a très vite été parée, remplumée et un traitement a été mis en place pour soulager son arthrose.

Nous espérons que malgré ses 26 années, elle touchera le cœur d’une famille et pourra profiter d’une belle fin de vie. Un grand merci à la propriétaire de Dune qui a eu le courage de nous contacter pour lui offrir une belle retraite. 

Des stalles de nourrissage plus adaptées ont été construites au Domaine

Notre équipe » travaux »a bien travaillé ! 
Les stalles de nourrissage pour donner les rations de compléments à nos animaux étaient auparavant faites avec des rubans électrifiés. Elles n’étaient pas adaptées pour nos animaux, ils paniquaient et les cassaient régulièrement. Des nouvelles ont été construites en bois, plus sécurisantes pour nos protégés et plus solides. Les chevaux peuvent désormais manger tranquillement et les bénévoles peuvent travailler en toute sécurité. 

Formation des bénévoles au sein de notre refuge

« Se former pour mieux comprendre le cheval » Une base essentielle pour pouvoir travailler en sécurité avec nos pensionnaires.
L’association ne demande pas de qualifications particulières aux bénévoles pour venir travailler sur nos structures. C’est pourquoi, afin de permettre à ces derniers d’officier en toute sécurité, elle organisait, dimanche 2 février, une séance de formation qui était animée par Thibault Knockaert, animateur équin, pédagogue et patient. Douze bénévoles étaient présents.

Au menu :
– un peu de psychologie du cheval : ce que l’on croit qu’il ressent et ce qu’il ressent vraiment, la hiérarchie et l’équilibre du groupe
– identifier les émotions des chevaux à travers le langage de leur corps, leurs attitudes, leurs mouvements.
– sécurité : comment aborder l’animal, comment se placer pour faire les soins, 
– les différents angles de vision du cheval
– manipulation : passer le licol, curer le pied.

Après plusieurs démonstrations de l’animateur, la douzaine de bénévoles s’est répartie en trois ateliers pour tenter de reproduire les gestes et postures tout juste appris. En fin de matinée, chacun est reparti heureux d avoir progressé dans la compréhension de ces animaux et acquis de nouvelles compétences. D’autres séances sont prévues au printemps.