Un incendie criminel nous fait perdre 30 bottes de foin

Le 6 Février, une livraison de foin est arrivée sur notre refuge. Le chemin d’accès étant boueux, la livraison se fait sur un emplacement communal et nous les descendons avec le tracteur sur notre structure d’accueil. Une dizaine de bottes ont pu être déplacées et 30 bottes devaient passer la nuit en attendant le lendemain.

À peine 1h après notre départ, les pompiers sont appelés pour un incendie. Une personne avait volontairement mis le feu à notre stock de foin. Aucune botte n’a pu être sauvée. Le préjudice financier s’élève à plus de 1000 euros. Il est difficile en cette période de retrouver une telle quantité de foin et notre budget foin est grévé de cette somme payée au fournisseur.

Il y a un an, les feux de notre camion de transport avaient été volontairement cassés. Nous oeuvrons quotidiennement pour les équidés en détresse mais peut être que notre activité dérange ?
Nous mettrons donc en place une cagnotte participative pour nous aider à recouvrer la somme perdue par un acte déplorable qui touche directement le bien être de nos équidés.

6 équidés maltraités intègrent nos troupeaux

Nous avons été alerté par des annonces sur un site de vente en ligne concernant    8 chevaux et poneys en vente pour la plupart maigres. Après quelques recherches, nous avons réussi à identifier leur propriétaire. Un signalement est alors fait aux services compétents. Se voyant acculée, cette personne nous contacte pour prendre en charge l ensemble de ses équidés. Malheureusement, deux équidés sont morts avant notre arrivée. Notre structure étant saturée, nous avons fait appel à l association Les Crins de Liberté qui a pris en charge une des juments.

Un nouvel abri pour nos protégés

3 de nos bénévoles ont œuvré tout l’été pour construire un abri à nos pensionnaires. Cet abri est constitué de deux ouvertures pour que les chevaux puissent s’abriter et d’une partie stockage du foin. Un travail de longue haleine mais nécessaire pour améliorer leurs conditions de vie.

2 chevaux saisis en Correze integrent notre refuge

Suite à l’enquête d’une déléguée de l’association Les Crins de Liberté, la DDPP de la Corrèze a demandé le retrait des animaux en attendant le procès. Grâce à la réactivité et à l’efficacité des services vétérinaires, les animaux ont pu partir dans différents refuges : 2 équidés ont donc rejoint notre refuge, 2 autres aux Crins de Liberté et 2 au refuge d’Anna. Les animaux sont actuellement en soins et cherchent toutefois des parrains ou marraines.

Voici donc Narcisse, jument de trait de 11 ans et Ithaque 12 ans.

Notre calendrier 2019 est en vente

Notre calendrier 2019 est en vente à 10 € dès à présent sur la boutique en ligne de notre site internet. Cette année encore, nos protégés ont posé devant l’objectif de nos jeunes et talentueuses photographes.
Possibilité de commande et de retrait autour de Clermont en appelant le 06.18.06.66.18.

Quelques nouvelles de maman et sa pouliche

Notre cagnotte est terminée. Merci à tous les donateurs. Vos dons nous ont permis de financer les soins et le sauvetage de maman et sa pouliche victimes de la négligence de leurs propriétaires. Voici quelques nouvelles.
Notre jolie H’allambra qui était sauvage à son arrivée et blessée par son licol est maintenant éduquée et complètement guérie de ses blessures. Elle attend désormais une famille. Baila, sa mère, est partie rejoindre le beau Kentin et profite des bons soins de sa gardienne.

Nimbus, sauvé de justesse d’une euthanasie de complaisance

Nous sommes intervenus en urgence pour prendre en charge un cheval peu manipulé qui avait une chaîne qui lui était passée par dessus les oreilles et lui appuyait fortement sur l’oeil. Son propriétaire, ne pouvant lui remettre, avait contacté un vétérinaire pour l’euthanasier. Ce dernier lui a suggéré de nous le confier. Nimbus est un beau cheval de trait entier de 17 ans qui a trop souvent été battu ou traîné à la chaine derrière un tracteur, nous allons devoir faire preuve de patience et de douceur.

Usta et Violoniste : une retraite après avoir servi la science

Sont arrivés sur notre structure, Usta et Violoniste, deux trotteurs réhabilités par l’association G.R.A.A.L après plusieurs années passées dans un laboratoire à servir la science. 

N’ayant aucune solution de placements pour ces chevaux car inmontables, l’association GRAAL a donc pris contact avec SOS CHEVAL pour les accueillir au sein de notre structure pour leur assurer une retraite paisible. 

Violoniste souffre de nombreux abcès au niveau de l’encolure, dûs aux nombreuses injections de produits inoculés par le laboratoire pour créer des serums. (Antirabiques, antitétaniques …)


Usta est une jument plutôt émotive qui a besoin de patience et de douceur.

Ils ne sont pas adoptables pour le moment. Ils sont toutefois à la recherche de parrains et marraines.

Une mère et sa pouliche arrivent sur notre refuge

Le 25 juillet, sont arrivées sur notre structure d’accueil, une mère de 15 ans et sa pouliche de 1 an. Mises en vente sur Le Bon coin, nous avons été interpellés par la photo présente sur l’annonce. Sur place, l’état de la jument nous questionne mais également celui de sa pouliche d’un an sauvage. En effet, il semblerait que cette dernière ait grandi avec un licol qui est devenu trop petit et trop serré. Celui ci a donc commencé à s’incruster dans la chair lui occasionnant des plaies ouvertes de chaque côté de la tête. Deux de nos bénévoles ont donc pris la direction du Sud de la France pour les ramener sur notre refuge.
La pouliche est actuellement en soins et sera éduquée progressivement.
De nombreux soins sont engagés sur les deux juments pour qu’elles se rétablissent.

Une cagnotte solidaire a été mise en place pour nous aider à financer les soins : https://www.leetchi.com/c/cagnotte-solidaire-pour-soigner-deux-juments